Navigation  einschalten

HISTORIQUE / BUTS


Création de l'organisation du monde du travail OdA ARTECURA

En 2002, l'OdA KSKV/CASAT a été fondée par des associations professionnelles d'art-thérapeutes. L’objectif de l’OdA KSKV/CASAT a été d’établir un diplôme professionnel commun à toutes les spécialisations en art-thérapie. Après concertation, le terme « art-thérapie » a été désigné pour regrouper toutes les formes de thérapies utilisant des moyens artistiques.

Depuis l’entrée en vigueur de la nouvelle loi sur la formation professionnelle LFP en 2004, les champs d’activités professionnelles des domaines Santé – Social – Arts ont reçu la possibilité de se doter d’un examen professionnel national (tertiaire B). Dès 2002, l’Office Fédéral de la Formation professionnelle et de la Technologie (OFFT) a encouragé l’OdA KSKV/CASAT à faire le choix d’un diplôme supérieur, en octroyant une subvention pour le travail d’élaboration de l’image professionnelle, puis, en 2006, en co-finançant l’analyse des besoins pour le métier d’art-thérapeute en Suisse. Enquête qui a eu un résultat positif.

En 2004/5 une analyse des compétences clés du métier a été effectuée par l’OrTra KSKV/CASAT auprès des associations membres (1300 professionnels) et des professionnels prescrivant de l’art-thérapie. L’image professionnelle a été élaborée à partir des compétences attendues. L’examen professionnel supérieur a été élaboré à partir de ce document. Il est entré en vigueur en mars 2011.

Buts

L'OdA ARTECURA (anc. OdA KSKV/CASAT) a comme objectifs:
  • un titre professionnel: art-thérapeute diplômé-e (DF) avec une spécialisation
  • une représentation claire du métier dans les champs professionnels de la santé et du social, par la définition d’un niveau de compétences commun, qui recouvre les différents diplômes déjà existants
  • La représentation des art-thérapeutes de toutes les spécialisations et voies de formation (EPS, BA, MA, MAS, DAS et diplômes privés)
  • la défense des intérêts de plus de 1000 art-thérapeutes en Suisse
  • une instance officielle centrale auprès des autorités, des différentes institutions qui prennent en charge les coûts et du public, pour toutes les questions qui concernent la qualification et l’exercice de l’art-thérapie en Suisse
  • la collaboration avec les instituts de formation en art-thérapie, au travers de l’Association Suisse des Instituts de Formation en Art-thérapie, AIFA